Être un partenaire idéal

Voici nos astuces pour soutenir votre partenaire pendant la grossesse

Félicitations, votre test de grossesse est positif! Vous et votre partenaire attendez un bébé. La maternité est l’un des moments les plus excitants dans la vie, mais elle peut aussi être l’un des plus stressants. Votre partenaire enceinte connaîtra des montagnes russes d’émotions, sans parler d’une intense tempête de changements physiques à mesure que son corps change pour s’adapter à la croissance du futur bébé. Vous découvrirez très vite les joies d'être enceinte ;-)

Vous vous demandez peut-être quel est votre rôle dans tout cela? Et quelles sont les choses à savoir sur la grossesse pour être le partenaire de soutien que vous voulez être?

Futurs parents

Voici une bonne nouvelle: vous poser ce genre de questions est un pas qui montre que vous êtes dans la bonne direction. Être un bon partenaire pendant ma grossesse commence par: avoir l’intention de tout donner.

Dans un premier temps, vous pouvez en apprendre le plus possible sur la grossesse et l’accouchement, pour participer au processus autant que possible, il est également important d’être à l’écoute — et, bien sûr, d’être toujours prêt à aller chercher n’importe quel aliment étrange dont votre partenaire aurait envie, quelle que soit l’heure de la journée. Des cornichons et de la glace ?

 

Pourquoi les partenaires de soutien sont-ils importants ?

Le partenaire d’une femme enceinte devrait être plus impliqué que jamais. Surtout pendant qu'elle sera occupée à mettre votre nouvel enfant au monde...

Bien sûr, ce n’est peut-être pas à vous de pousser, mais il y a tellement de façons de vous impliquer. Votre implication peut avoir des effets positifs non seulement sur votre relation avec votre partenaire, mais aussi sur la santé et le bien-être général de votre partenaire et de votre futur enfant. 

De nombreuses études ont démontré l’importance du soutien du partenaire pendant la grossesse et l’impact qu’il peut avoir sur la santé mentale et physique des femmes enceintes et de leur nouveaux-née

Soutien futurs parents

Par exemple, une étude a révélé que les femmes qui ne recevaient pas de soutien de leur partenaire pendant le début de grossesse présentaient des niveaux plus élevés d’anxiété et de dépression et étaient plus susceptibles de fumer. Cela a amené les chercheurs à conclure que le fait d’avoir un partenaire qui les appuie pourrait être fondamental pour la santé des femmes enceintes, ainsi que pour leur fœtus en croissance.

" Le soutien des partenaires peut être une cible importante et potentiellement modifiable pour les interventions visant à améliorer les résultats de la grossesse ", concluent les chercheurs.

Une autre étude a examiné l’impact du soutien émotionnel et financier du partenaire sur le " stress perçu " des mères pendant le suivie de grossesse. La participation émotionnelle et le soutien financier d’un partenaire est " significativement corrélés " avec une diminution des niveaux de stress chez les mères. De plus, la participation des partenaires aux rendez-vous prénataux et au échographie est fortement liée à la diminution du niveau de stress de la future maman.

Comme le soulignent les chercheurs, la santé mentale des mères a un impact direct sur la santé de l’enfant. Le stress perçu par les mères pendant la grossesse peut entraîner des résultats indésirables de la grossesse qui menacent la santé physique et mentale de la mère et de l’enfant. 

Futur parent

 

Comment les partenaires peuvent-ils offrir du soutien ?

Il est clair que beaucoup de partenaires veulent soutenir leur partenaire enceinte, mais ne savent pas trop comment s’y prendre. Ils peuvent se sentir incertains de ce que leur partenaire veut vraiment ou a besoin, et quelle est la meilleure façon de s’impliquer.

Tout d’abord, ça ne fait pas de mal de demander. Former des lignes ouvertes de communication avec votre partenaire sur ce que sont ses besoins pendant chaque stade de sa grossesse est l’une des premières mesures que vous pouvez prendre. 

Le simple fait de dire : " Je suis là pour t'aider " peut faire des merveilles en réduisant le stress de votre partenaire et en lui donnant plus confiance dans le rôle que vous allez jouer au cours des neuf mois de grossesse et au-delà.

 Soutien grossesse

 

4 conseils pour soutenir votre partenaire 

Renseignez-vous

La connaissance, c’est le pouvoir, et plus vous en apprendrez sur ce qui se passe dans le corps de votre partenaire, sur la façon dont cela peut influer sur son état émotionnel et physique, et sur les types de défis auxquels elle peut être confrontée, mieux vous pourrez l’aider et la soutenir. Il en va de même pour le développement sain de votre nouveau né et la façon de se préparer à l’accouchement et à après l'accouchement. 

 

Voici d’excellentes ressources pour vous guider dans votre apprentissage :

  • Livres de grossesse : Les bons livres de grossesse à l’ancienne que vous pouvez consulter à la bibliothèque ou acheter dans une librairie sont des ressources fantastiques. Ils ont souvent des illustrations détaillées ou des photos sur la grossesse, ainsi que des détails utiles semaine par semaine de grossesse .
  • Cours de préparation à l'accouchement : Lors des cours de préparation à l'accouchement, les sage-femmes vont disent presque tout sur la grossesse et la naissance; vous pouvez assister à un en groupe, ou un cours privé. Vous pourrez communiquer avec la sage-femme si vous avez des questions ou des préoccupations.
    • Autres nouveaux parents : Avez-vous un ami qui vient d’avoir un bébé? Vous seriez surpris de voir à quel point les nouveaux parents sont prêts à parler de tous les défis (et les joies) auxquels ils font face. Ce sont eux qui seront prêts à vous dire tout ce qu’on ne trouve pas dans les livres.

    Lecture de grossesse  

    Participer

    L’une des principales façons de montrer du soutien est simplement de se présenter. Allez à tous les rendez-vous médicaux de votre partenaire. Participez aux décisions concernant les tests prénataux auxquels vous voudrez peut-être participer, le médecin de santé qui convient le mieux à votre famille et l’endroit où donner naissance. Allez à tous les cours d’accouchement

     

    Parler et partager

    La communication ouverte est très importante en ce qui concerne le soutien des partenaires. Vous voulez que votre partenaire sente qu'elle peut tout partager avec vous, même les choses difficiles.

    La grossesse peut soulever toutes sortes d’émotions, elle peut déclencher des souvenirs douloureux, et elle peut libérer des sentiments de doute et de peur. Si votre partenaire peut avoir confiance que vous écouterez ses sentiments avec un esprit ouvert, vous serez en mesure de fournir le soutien émotionnel dont votre partenaire a besoin.

     

    Poser les bonnes questions

    Vous ne pouvez pas savoir tout ce dont votre partenaire a besoin. N’ayez pas peur de demander ce que vous pouvez faire pour votre partenaire. Vraiment, il y aura une tonne de choses que vous pourrez faire pour l'aider, de la planification des rendez-vous chez le médecin aux massages, en passant par : cuisiner son repas préféré. 

    En même temps, vous ne voulez pas non plus être un fardeau pour votre partenaire. N'attendez pas toujours que votre partenaire vous dise exactement quoi faire à chaque étape du chemin. Pour être un partenaire de soutien, vous devez prendre des mesures proactives pour soutenir votre partenaire. C’est pourquoi il est important de vous informer sur la grossesse et ce à quoi votre partenaire peut être confrontée.

    Parent d'un bébé

     

    Voici à quoi s’attendre d’un trimestre à l’autre, jusqu’à la naissance de votre bébé

    Premier trimestre

    Soutien physique : Le premier trimestre peut être très exigeant physiquement pour votre partenaire. Même si elle n’a pas encore l’air d’être enceinte, d’importants changements hormonaux et physiques se produisent dans son corps. Elle peut être épuisée, nauséeuse, étourdie et peut même vomir (parfois beaucoup). Elle aura également probablement un palais très différent par rapport à d’habitude. Certains aliments lui donneront la nausée, et d'autres lui feront très envie.

    Votre " travail " est de dorloter votre partenaire autant que possible. Laissez-la dormir, faire la sieste le week-end, et ne mangez pas devant elle des aliments qui lui donnent la nausée. Parfois, votre travail peut aussi être celui de lui apporter un seau pour vomir. Rappelez-vous que ces premières semaines et ces premier mois peuvent être très intenses.  

    Symptôme de grossesse

    Soutien émotionnel : Votre partenaire fait face aux changements dans son corps, et la ruée des hormones du premier trimestre, vous pouvez vous attendre à une humeur particulière; avec des sentiments déprimés et anxieux. Tout ce dont votre partenaire a besoin est une bonne oreille, sans jugement et beaucoup d’amour supplémentaire.

    Si vous pensez que votre partenaire présente des signes de dépression ou d’anxiété qui nuisent à sa capacité de d'agir normalement, il s'agit peut-être de la dépression prénatale. Vous pouvez l'encourager à en parler à un médecin, qui lui proposera des traitements potentiels. 

     

    Deuxième trimestre

    Soutien physique : Le deuxième trimestre est habituellement considéré comme la période de lune de miel de la grossesse. Habituellement, les sensations désagréables du premier trimestre sont passées (bien que certaines mamans éprouvent encore des nausées, malheureusement) et le corps croissant de votre partenaire n’est pas encore devenu trop inconfortable. C’est aussi le trimestre où les mamans ont tendance à avoir plus d'appétit. Il est enfin temps pour vous de revoir votre garde robe et de vous procurer des vêtements de grossesse.

    Votre travail principal maintenant peut être de nourrir votre partenaire. Trajet tard dans la nuit jusqu'à l’épicerie du coin pour les envies spéciales pourrait devenir votre routine. Le deuxième trimestre est un bon moment pour aider votre partenaire à adopter des habitudes alimentaires saines.

    Faire un effort combiné peut aider. Vous pouvez adopter des habitudes saines avec votre partenaire : commencer à préparer des repas plus sains pour vous deux, faites des promenades ensemble, abstenez-vous de fumer et de boire, etc.

    Deuxième trimestre

    Soutien émotionnel : Habituellement, à ce stade, votre partenaire se sent heureuse et excitée, elle se rapproche de sa rencontre avec bébé. En même temps, elle se sent peut-être dépassée par sa la liste de choses à faire, sa possible fête prénatale à venir, et le grand programme des 20 semaines qui approche à grands pas. Participer à toute la planification ainsi qu’aux événements à venir peut faire une énorme différence pour elle. Souvenez-vous, ce n’est pas seulement sa grossesse et son bébé, c’est le vôtre aussi.

     

    Troisième trimestre

    Soutien physique : Pendant le troisième trimestre les choses peuvent commencer à devenir physiquement inconfortable à nouveau pour votre partenaire. Le poids du bébé en pleine croissance peut vraiment l'impacter. Elle peut éprouver des maux de dos, une sorte de douleur nerveuse appelée sciatique, des douleurs ligamentaires, et même des contractions appelées contractions de Braxton Hicks. Elle peut aussi avoir un gonflement des pieds et des brûlures d’estomac. 

    Donner à votre partenaire beaucoup de temps. Vous pouvez faire plus de travaux ménagers aussi, pour la soulager. Vous pouvez également vouloir apprendre quelques techniques de massage de grossesse, que vous pouvez même employer pendant le travail lors de l’accouchement. 

    Ceinture de grossesse

    Soutien émotionnel : Il est maintenant temps de se préparer à la naissance de votre bébé, ce qui peut être excitant et aussi très stressant. Votre rendez-vous prénatal deviendront beaucoup plus fréquentes; c’est maintenant le temps d’en faire une priorité si vous ne l’avez pas déjà fait. Il y aura beaucoup de questions que vous aurez tous les deux. 

    C'est aussi un bon moment pour être un auditeur actif car votre partenaire aura naturellement des craintes sur la naissance et le post-partum. Elle peut ressentir un stress supplémentaire à l'approche de l'accouchement, elle se prépare pour l'arrivée de bébé et s’assure qu’il aura tout ce qui lui faudra. Encore une fois, se présenter à elle et prendre le temps d’écouter est la meilleure chose à faire— et courir en ville pour acheter des articles de dernière minute.

     

    Relations sexuelles pendant la grossesse

    Il est commun d’avoir des questions sur le sexe avec votre partenaire pendant la grossesse. Vous devriez savoir que, sauf si le médecin (ou le gynécologue) de votre partenaire dit le contraire, le sexe pendant la grossesse est parfaitement autorisé. Cependant, il y a quelques choses à garder à l’esprit à ce sujet, parce que ce sera différent maintenant.

    • Certaines positions peuvent être inconfortables pour votre partenaire alors que son corps change; allez doucement, et ayez de la patience pendant que vous expérimentez ce qui vous convient le mieux à tous les deux.
    • Il peut y avoir des moments où votre partenaire a envie de plus de sexe, mais il peut aussi y avoir des moments où elle n'a tout simplement aucun intérêt pour cela. Ne prenez pas cela personnellement : il est très commun pendant la grossesse que l’intérêt de votre partenaire pour le sexe soit différent. 
    • Si vous ne savez pas ce que votre partenaire veut ou ne veut pas sexuellement, demandez-lui simplement. C'est une excellente occasion de discuter de sexe d’une manière ouverte d’esprit, et de devenir plus en phase avec les préférences de votre partenaire.
    • Si vous êtes préoccupé par le manque d’intérêt de votre partenaire pour le sexe, gardez à l’esprit que cela est très commun pour de nombreuses femmes à mesure que la grossesse progresse, cela se résout généralement une fois que le bébé arrive (ou est au moins après quelques mois). La grossesse et le post-partum est " une saison " dans la vie, elle passe comme tout le reste. 

    Gardez à l’esprit que les " partenaires de soutien " doivent prendre soin d’eux-mêmes aussi. Il peut être fatigant de donner autant à votre partenaire. Alors, assurez-vous de prendre aussi soin de vous tout au long et également en fin de grossesse . Encore une fois félicitation, vous êtes enceinte !

    Sexe grossesse