15 stratégies pour faciliter le travail

Voici quelques méthodes pour faciliter le travail le jour de l’accouchement

Quelle est la chose la plus difficile que vous n'ayez jamais faite? Beaucoup de mères répondront: " l’accouchement ". Sachant cela, vous voudrez vous préparer de la meilleure des manières pour rendre la naissance de votre bébé un peu plus " facile ". Une bonne naissance en est une lorsque la future maman se sent en contrôle, c'est à dire: avec le moins d’interventions médicales possible.

Classée à haut risque pour un bébé prématuré en raison de son utérus unicorne (demi-utérus), Cloé était déterminée à se donner la meilleure chance possible d’une naissance naturelle à terme. Et en février dernier, à 36 semaines (à une semaine de la fin du terme), elle a donné naissance par voie vaginale et sans analgésique à une petite fille en bonne santé! 

Nous avons tous entendu parler de travaux épuisants ou qui nécessitaient toutes sortes de soins médicaux. Certaines d’entre nous, comme Cloé, pourraient avoir des craintes supplémentaires en raison de problèmes de santé.

Néanmoins, il y a des choses que vous pouvez faire pour augmenter les chances pour que votre travail se passe bien de la première contraction à la poussée finale, celle qui fera arriver votre bébé dans le monde.

Cloé a commencé par les éléments de base qui encouragent une mère et un bébé en santé tout au long de la grossesse: Me procurer un Bola de grossesse, bien manger, se reposer abondamment et voir sa soignante régulièrement.

Mais que pouvez-vous réellement faire pour augmenter les chances d'avoir un travail plus facile? 

 

1. Yoga 

Le yoga prépare le corps à être debout pendant le travail — debout, agenouillée, ou encore accroupie — ces positions maintiennent le bassin dégagé et ouvert pour faciliter le positionnement et la descente du bébé. La règle numéro un en matière de travail, depuis le début jusqu’à la poussée, c’est de ne pas rester allongée au lit. Sauf si votre médecin vous le recommande. 

Le yoga a d’autres avantages comme celui de se concentrer sur sa respiration, une pratique très utile pour le travail lors de l'accouchement. Concentrez-vous sur l’expiration et détendez-vous après, puis restez détendu pour l’inspiration. Apprenez à respirer pour éliminer les tensions dans votre corps et cela vous aidera à respirer pendant l'accouchement et mieux gérer la douleur

Yoga femme enceinte 

2. Massage

Les massages réguliers aident les femmes à décontracter les zones d’inconfort et de relâchement musculaire, déclare Paula Jaspar, massothérapeute, qui voit une majorité de femmes enceintes. Elle ajoute que les muscles assouplis par un massage régulier se détendent plus rapidement après une contraction pendant le travail, ce qui prolonge un peu le repos entre les contractions.

Le massage est-il utile pendant le travail? Angela Verbrugge en était si sûre qu’elle a engagé Jaspar pour être sa doula. Angela souffrait de douleurs dorsales intenses au cours du travail. Elle dit : " J’étais heureuse d’avoir une massothérapeute experte qui savait exactement comment les muscles sont connectés et comment libérer la tension. "

D’autres femmes se tournent vers leur partenaire pour le " toucher réconfortant ". Un partenaire peut caresser la tête de la femme, ce qui peut la calmer et la détendre, et permet à son corps de poursuivre son travail. Selon la recherche, le toucher ferme comme se tenir la main ou appuyer fermement sur les bras ou les cuisses augmente la production d’ocytocine, encourageant le travail à progresser. Si vous souhaitez en savoir plus, pensez à vous inscrire à un cours de massage prénatal.

Rouleau de relaxation en bois

3. Hypnose

Une autre voie vers la relaxation est l’hypnose — pas la version divertissante rassurez-vous. C’est la forme thérapeutique qui exige le même état de relaxation profonde que pendant la méditation.

Magalie, hypnothérapeute agréé et sage-femme à la retraite, dit que l’hypnose apprend aux femmes à se détendre profondément, ce qui les rend beaucoup moins inconfortables pendant le travail.Alors que beaucoup de celles qui viennent dans les classes le font parce qu’elles désirent une naissance plus préparée et cherchent un moyen efficace de faire face au travail, d’autres viennent parce qu’elles sont tout simplement très anxieuse au sujet de la naissance.

Michelle dit: " L’hypnose a été recommandée par ma doula. J’avais peur d’accoucher. De plus, je savais que vouloir une naissance non médicalisée était une grande ambition. " Alor l’hypnose a-t-elle aidé? " C’était génial, nous avons survécu à une naissance difficile sans médicaments ". 

Image hypnose

4. Positionnement optimal du fœtus

La théorie ici, c’est que notre mode de vie sédentaire, y compris le fait de se pencher sur le canapé et de rouler en voiture, permet à la gravité d’encourager la partie la plus lourde du bébé — la colonne vertébrale — à rouler à l’arrière du corps de la mère. Le positionnement optimal du fœtus est un concept mis au point par la sage-femme néo-zélandaise Jean Sutton, qui peut aider le bébé à se placer dans la meilleure position possible — face au dos de la mère — avant le début du travail.

Si l’arrière de la tête d’un bébé est tourné pour appuyer contre le coccyx de la mère, celle-ci éprouve d’intenses douleurs dorsales au cours du travail et souvent un travail plus lent. Parfois, ces bébés postérieurs ont besoin d’aide avec des forceps ou une extraction sous vide pour naître. Le premier bébé de Connie était postérieur et a été mis au monde par césarienne, ce qui explique en partie pourquoi elle préconise cette technique.

" Passez du temps tous les jours assis ou debout, légèrement inclinée vers l’avant, ou agenouillez-vous sur le sol tout en vous penchant vers l’avant dans le canapé ", suggère une éducatrice en accouchement et mère de quatre enfants. Une étude a révélé que le fait d’être sur les mains et les genoux 10 minutes deux fois par jour entre 37 semaines de gestation et le début du travail n’a pas réduit le nombre de bébés encore en position postérieure à la naissance. Certaines maternités soutiennent que les femmes devraient commencer plus tôt (34 semaines) et passer plus de temps (30 minutes deux fois par jour) en position avancée.

Échographie de grossesse

5. Exercices du plancher pelvien

Les exercices sur le plancher pelvien aident de nombreuses femmes à éviter les interventions médicales. Le poids de l’utérus crée un stress continu et croissant sur les muscles du plancher pelvien, l’hamac des muscles qui soutiennent l’utérus. Renforcer ces muscles, en serrant les parois du vagin étroitement ensemble et en répétant cet exercice plusieurs fois, peut prévenir le contrôle de la vessie et les hémorroïdes.

 

6. Massage périnéal

Le massage périnéal étire doucement le tissu à l’ouverture du vagin. Bien que les études ne soient pas concluantes sur la valeur du massage périnéal, certaines recherches suggèrent qu’il réduit le risque de déchirure d’une femme quand elle pousse et amène son bébé dans le monde.

Certains massothérapeutes soutiennent que le périnée est fait de muscle (c’est l’hamac des muscles qui soutiennent votre utérus croissant dans la grossesse) et les muscles ont besoin de temps pour apprendre à être soupleCertains massothérapeutes conseillent à leurs clients de commencer à masser le périnée dès 12 semaines de grossesse.

Main de femme

Comment effectuer le massage : Imaginez le visage d’une horloge à l’ouverture de votre vagin. Le 12 pointe vers le clitoris, le six vers l’anus. La zone à masser est la moitié inférieure du vagin, de trois heures à neuf heures. Les femmes peuvent faire le massage elles-mêmes. Lubrifiez votre pouce puis placez votre pouce dans le vagin à la première jointure. Étirer le tissu à trois heures, puis à quatre heures et tout le temps au bas de l’horloge, en continuant jusqu’à neuf heures.

Un autre avantage du massage périnéal est qu’il aide les femmes à apprendre à détendre consciemment le périnée, permettant un passage plus facile du bébé. Le massage augmente la circulation des tissus périnéaux, accélérant la guérison après la naissance.

 

Pendant le travail

La préparation au travail est très importante, mais il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pendant la naissance pour vous mettre à l’aise, réduire la probabilité d’interventions et encourager votre travail à progresser. Voici quelques suggestions :

 Femme enceinte sur lit d'hôpital

7. Embaucher une Doula

La recherche a montré que lorsqu’une femme reçoit un soutien continu de la part d’une doula, elle est moins susceptible d’avoir besoin de médicaments contre la douleur et d’autres interventions médicales.

" Ma doula à fait toute la différence ", dit Sabrina. " Elle était là quand ma force et mon courage ont vacillé. " Les Doulas sont des fournisseurs de soutien, de la main-d’œuvre formés. Elles encouragent les femmes à se concentrer et à respirer, proposent des positions pour aider les futures mamans à progresser et les encouragent. " La présence d’une femme qui avait de l’expérience sur la naissance m’a aidée. J’ai apprécié son appui solide à mes décisions en matière de travail ", explique Sabrina. " Par la suite, parce qu’elle a été témoin de la naissance, j’ai pu faire un débriefing avec elle et sentir que j’ai pris les bonnes décisions. "

Deux femmes à table 

8. Travail à domicile le plus longtemps possible

À la maison, vous serez libre de vous déplacer dans votre propre environnement confortable et de manger et boire ce dont vous avez envie et besoin. À moins qu’il ne soit nécessaire d’être à l’hôpital pour des raisons médicales, envisagez de rester à la maison jusqu’à ce que vos contractions soient à une minute et à trois à cinq minutes d’intervalle.

 

9. Penser positivement et rester concentrée

Plus vous vous donnez des messages positifs sur n’importe quelle tâche, plus c’est facile. Il est utile que d’autres personnes autour de vous vous rappellent votre force et la merveilleuse raison de votre travail — votre bébé! Stephanie dit: " Je crois au pouvoir de l’esprit sur la matière et aux visualisations pratiquées pendant la grossesse. J’ai pu faire appel à des images comme l’ouverture des fleurs et le reflux des vagues pendant mon accouchement, ce qui m’a aidé à me concentrer et à maîtriser la douleur ", explique-t-elle.

Femme au yeux fermé qui porte un masque

10. Appliquer la chaleur et le froid

Une bouteille d’eau chaude ou un coussin chauffant appliqué sur le bas du ventre ou le dos peut soulager l’inconfort. Une compresse froide sur le dos peut également soulager les douleurs dorsales.

 

11. Restez mobile

Le mouvement peut aider votre travail à progresser et soulager l’inconfort. Si vos mouvements sont limités par des procédures médicales, essayez de négocier avec votre soignant. Par exemple, la surveillance électronique continue du rythme cardiaque du bébé nécessite des ceintures autour du ventre d’une femme qui sont attachées à une machine, la confinant à un lit. Demandez si une surveillance continue est nécessaire pour des raisons médicales. Sinon, une surveillance intermittente vous donnera la liberté de marcher, de vous asseoir sur un ballon de naissance ou de vous tremper dans une baignoire. 

Femme avec tapis de yoga

12. Stimulation du nerf

La stimulation du nerf électrique transcutané est un outil populaire en Angleterre pour soulager la douleur lié au travail et est de plus en plus promu par les doulas en France. Au début du travail, quatre électrodes sont attachées au milieu du dos de la mère, de chaque côté de sa colonne vertébrale. La mère tient l’unité de commande et augmente l’impulsion électrique pendant les contractions. La stimulation du nerf agit en stimulant la production d’endorphines (analgésiques naturels) par l’organisme et en réduisant la sensibilisation à la douleur.

Julia a loué une machine de stimulation du nerf pour sa naissance dans un magasin de fournitures médicales. Elle a utilisé la machine de stimulation du nerf jusqu’à ce qu’elle pousse. Avec le soutien émotionnel de son mari, cette machine a contribué à sa " survie " sans médicaments pendant tout son travail de 33 heures. " Cela m’a donné quelque chose sur quoi me concentrer. J’ai senti que j’avais un certain contrôle sur mon expérience ", dit-elle. Certaines femmes retirent l’unité plus tôt, et d’autres rapportent que ce n’était pas utile. Cela peut être particulièrement utile pour les femmes qui vivent un retour au travail.

Boule électrique

 

13. Hydrothérapie

À la maison prendre de longues douches ou des bains peut vous aider à vous détendre. Catherine recommande: " À une dilatation d’environ cinq à six centimètres, lorsque vous pourriez envisager une péridurale, essayez plutôt la piscine de naissance pendant une demi-heure  ou prenez une autre longue douche ". L’eau chaude favorise la détente, et souvent les femmes se sentent agréablement endormies en environ 20 minutes. La recherche suggère que se tremper dans l’eau chaude augmente la production d’ocytocine, encourageant la dilatation. " J’ai passé quatre ou cinq heures dans le bain à l’hôpital et je n’ai eu besoin d’aucun autre soulagement de la douleur avant de pousser ", explique Sophie. Veillez quand même à ce que la température de l'eau ne soit pas trop élevée. 

Femme dans une baignoire

 

14. Essayez différentes positions debout

Sabrina, qui avait des douleurs persistantes au dos pendant le travail, s’est assise sur un ballon de naissance (un gros ballon d’exercice gonflé) pour donner à son bébé plus d’espace pour tourner. " C’était génial parce que je pouvais balancer et desserrer mes hanches " Plus tard, elle s’est agenouillée, la poitrine appuyée sur le ballon, ce qui a libéré ses bras de la nécessité de la soutenir.

Une étude récente a révélé que le fait d’avoir une épidurale a fait en sorte que plus de bébés sont postérieurs à la naissance, ce qui n’est pas surprenant quand on considère qu’une épidurale maintient habituellement une femme allongée, perdant l’avantage de la gravité. Mais si vous avez besoin d’une péridurale, passez beaucoup de temps en position de récupération – allongée sur le côté gauche, la jambe inférieure droite tendue et reposant sur un oreiller devant la jambe inférieure. Cette position ouvre votre bassin pour permettre au bébé de tourner. 

Femme enceinte sur un ballon de yoga

15. Faites du bruit 

Les soupirs et les sons faibles vous aideront à relâcher la tension dans votre corps. Lorsque vous ouvrez la bouche et que vous gémissez, vous détendez vos muscles, leur permettant de s’ouvrir plus facilement. Guidée par sa doula et rejoint par son mari, Sabrina fredonnait pendant la majeure partie de son travail actif. Elle explique: " Leur faible son m’a rappelé de baisser le ton. Le bourdonnement m’a fait respirer et m’a calmé ". 

" Ma doula m’a encouragé à respirer à travers les lèvres lâches du « cheval ». Garder ma gorge ouverte et détendue m’a aidé à surmonter l’intensité des contractions et à m’ouvrir pour que le bébé descende ". 

Femme bouche ouverte

Personne ne peut prédire comment votre accouchement va se passer. Mais cela ne signifie pas que vous devriez laisser tout au hasard. " Le travail est un peu comme l’ascension de l’Everest ", déclare Sylvie. " Il faut se préparer parce que nos modes de vie actuels ne nous préparent pas toujours à accoucher ". L’utilisation de certaines de ces stratégies énoncées ci-dessus vous aidera à faire face du mieux possible au travail que Mère Nature vous donne. Prenez donc le temps de vous préparer — physiquement et mentalement — pour le grand jour.